Le calendrier maya ''El TZOLKIN''

Les hiéroglyphes (El Tzolkin) trouvés sur les quatre murs du temple Maya de Chiajxucub dans Cobán, Alta Verapaz, sont les glyphs représentants les vingt jours Maya, calendrier sacré connu comme le ¨Tzolkin¨ (le compte jour court). Le calendrier sacré est calculé selon le cycle lunaire.

Les Mayas fus la civilisation la plus avancé de l'Amérique pré colombienne. Ils ont peuplés le Mexique du sud et l'Amérique Centrale entre 600 av. J.-C et 900 ans de notre ère. Ils avaient un système sophistiqué d'écriture hiéroglyphique, mathématiques et astronomie avancé, Les quelques codexs retrouvés traitaient de l'astrologie et les numérologie, tous sauf quatre a été détruit par le des conquistadors espagnols à leurs arrivés dans les années 1500. Bien que l'État Maya se soit effondré 600 ans avant que les Espagnols ne soit arrivés, les restes de la culture Maya existaient toujours jusqu'a l'arrivée dans le nouveau monde des consquistadors. Dans les années 1500 les indigènes ont été forcé de supprimer leur coulture, les archives savants de calculs planétaires, les temples, leurs langues, interdictions de porter leurs costumes ancestraux, et même de se parler entre-eux dans leurs langues natales. Parmis les conquistadors: les évangélisateurs de l'Église catholique ! Aujourd'hui se sont les Évangélistes Américains qui parcourrent les rues en proclamant leur croyance. Néanmoins de cette destruction massive, il reste encore des traditions culturelles intactes. Une d'entre est le calendrier Tzolkin (compte de jour), qui est de 260 jours. Un calendrier lunaire servait pour les évements cérémonials, l'almanach des semences, récoltes, planification des naissances, les conquêtes,i même que la divination.

La communauté archéologique est de l'avis que le Mayas ont perdus la plupart de leurs traditions antiques; cependant, les Mayas d'aujourd'huis tient toujours beaucoup de leurs mystères intacts, mais ne veule pas les révéler aux étrangers. Quelles informations a été publiées sur le calendrier, à été rassemblé par des ladinos (des non-Indiens); mais assez fragmentaire. À présent il y a environ 25 langues parlées Maya au Mexique et au Guatémala, le Belize et le Honduras.

Le Tzolkin consiste de 20 noms de jour ( glyphs), chaque nom est précédé par un coefficient numérique de 1 à 13. Les noms de jour se suivent dans l'ordre périodique, donc faits les coefficients, par exemple : 8 Batz, 9 E, 10 Aj, 11 Ix, 12 Tzikin, 13 Ajmak; après 13 les coefficients recommencent de 1, de là : 1 Noj, 2 Tijax, etc etc à 12 Qanil, 13 Toj, 1 Tzi; alors les noms de jour recommencent : 2 Batz, 3 E, etc etc. Ainsi 13 temps de coefficients 20 noms de jour rapportent 260 combinaisons différentes de nom de jour avec le coefficient numérique. Le Chol Quij commence le jour 8 Batz

Le Tzolkin est une liaison spirituelle à ¨Oxlahuntikú¨ (les treize Dieux du Monde Supérieur) il y a un compte séparé de calendrier pour les rituels connectés avec les dieux Maya ¨Bolontikú¨, *(les neuf Dieux du Monde Inférieur). N'importe quelle utilisation du calendrier est essentiellement une invocation à l'aide des treize Dieux du monde supérieur. Le symbolisme des vingt jours du Chol Quij recompte aussi les aspects différents de l'histoire du Popol Vuh (l'histoire de création Mayan), qui sont un conte qui raconte comment l'un des deux frères c'est retourné vers l'enfer (Xibalba) et sont devenus le soleil et la lune. La période de 260 jours est aussi considérée symbolique pour la période de gestation humaine, ainsi que la personnalité d'une personne est considéré pour être sous l'influence du jour réel d'où il est né et aussi au jour (théorique) qu'il a été conçu. Pour se faire, les Mayas connaissaient l'existence des planettes qui gravissaient au tour de la terre, soit la connaissance exacte de la trajectoire de la lune, de la domension précise du soleil, de venus, de jupiter et les autres.

Le calendrier sacré a trois utilisations principales : 1) Cérémonies et rituels communautaires et individueles (adresse par exemple une pétition et des prières); 2) pour deviner pour les réponses à questions spécifiques (comme notre astrologie horaire); et 3) pour pronostiquer le destin d'un individu (comme notre astrologie natale), le moment exacte pour les semences et la récoltes, les sacrifices, et la conquêtes d'une peuplade rivale.

De même que nous célébrons le Noël le 25 décembre et l'Action de grâces le quatrième jeudi en novembre, eux aussi considèraitent que ces dates étaient les plus importantes pour les jours cérémoniales Mayas, soit célébré sur 8 Batz. Ce jour est le point de départ du calendrier et est donc considéré le jour le plus favorable d'entre tous pour l'efficacité de prières. C'est aussi une cérémonie religieuse dans laquelle l'esprit est épuré en avouant à la divinité toutes les fautes commises et c'est une cérémonie d'action de grâces pour tous les bénéfices reçus pendant la précédente année lunaire (260 jour) l'année.

En plus des jours cérémoniaux principaux comme 8 Batz, il y a certains jours du calendrier qui est employé pour l'oration de certains esprits , ou demander certaines faveurs (comme le succès amoureux, d'affaires, la santé, la chasse, la guerre, etc). Sur son propre calendrier "anniversaire" (à chaques 260 jours) il est usuel de prier pour le bonheur de sa famille, enlever n'importe quelles influences néfastes qui peuvent être malifuque à l'évolution de l'âme, etc. Le jour de votre fête lunaire le Maya doit faire un rituel seul à un endroit fort en énergie (grotte, pyramide, chute, volcan etc) Si votre naissance est calculé en mois Maya par exemple le mois de ¨CIB ou CAUAC¨ à chaque "anniversaire" Mayan (chaques 260 jours) vous vous energizez en symbiose cosmique avec votre Esprit-guide, vous bénificirez d'une grande bénédiction et de lumière. Pour avoir cotoyé avec des Maya, je peu vous affirmer que j'ai recu beaucoup de leurs connaissances qui m'a aider à comprendre l'univers même si j'étais a ce moment là en plein jungle.

La deuxième utilisation principale du calendrier; est la divination. Chaque jour, chaque mois a sont importance. Des jours sont plus propices qu d'autres pour effectuer une tâche qu'une autre. Soit engendrer un enfant par exemple. Le jour ¨Aqabal¨ est généralement considéré pour être d'augure défavorable pour un individu d'épouser une certaine personne.

La troisième utilisation principale du calendrier est de prévoir le destin d'une personne, selon le jour dont elle est née et conscue. En plus du calendrier cérémonial de 260 jours, il existe un calendrier civil de 365 jours appelé le Haab (la saison pluvieuse ). Parce que le Haab n'a aucune disposition pour l'année bissextile, les jours du Haab reviennent doucement dans notre calendrier (Grégorien) à un jour chaques quatre ans (c'est-à-dire aucun effort n'est fait pour fixer les équinoxes et des solstices dans le Haab). Le Haab consiste en 18 "mois" de vingt jours avec 5 jours intercalaires à la fin qui est considéré pour être de mauvais augure. Où le Tzolkin à des coefficients numéroté de 1 à 13, les jours dans "un mois" Haab sont numérotés de 0 à 19. Le premier jour du Haab (0 Pop) cette année est le 6 avril selon l'Horoscope Maya "

Il est dit que les années E sont bonnes pour l'affaire et la santé, puisque le porteur d'année E est calme. On dit que le porteur d'année Noj a une bonne tête et beaucoup de pensées et les années qu'il oeuvre sont des années créatrices pour le bon et pour le mal. Le porteur d'année Iq est très fâché et il n'apporte que des pluies torrentielles violentes, ou bien aucune pluie du tout. Beaucoup de personnes meurent en années Iq d'être frappé en éclaire, de la noyade, ou de la faim. Le porteur d'année Kej est aussi sauvage et aime piétiner les gens sous les pieds, causant beaucoup de pertes d'affaires et maladies. Le porteur d'année actuel influence toutes les divinations faites du calendrier; par exemple, une prédiction quelque peu négative faite pendant une année Iq devient extrêmement négative; tandis que la même prédiction faite pendant l'année E est quelque peu améliorée.

Parce que 260 et 365 ont le facteur commun de 5, un Horoscope Maya est unique dans 260 x 365 / 5 = 18980 jours, ou grossièrement 52 ans (c'est-à-dire le cycle se répètent chaques 52 ans), perpétuellement.

Il y a aussi d'autres comptes de calendrier Mayas, mais le Tzolkin et le Haab sont les plus importants d'un point de vue dévinatoire. Un "horoscope" consiste d'une combinaison de coefficients - Tzolkin le jour - la date - le mois du Haab, tous contribuent à l'interprétation de son destin et qui est unique dans une période de 52 ans (c'est-à-dire les certains jours du Tzolkin sont plus harmonieux / inharmonieux que certains mois du Haab. retenir également que les coefficients numériques et les dates modifient aussi les significations. Par exemple, bien qu'Imox soit généralement considéré pour être d'augure défavorable, néanmoins les enfants nés sur 8 Imox deviennent des leaders très couronnés de succès (puisque le coefficient 8 est d'habitude d'augure favorable).

D'une façon générale, Chol inférieur Quij des coefficients (1,2,3) est considéré pour être doux (bien que je les caractérise comme naïve et impétueux); les numéros moyens sont neutres; et des numéros (11,12,13) plus hauts sont considérés pour être violents (quoique qu'il faut être prudent et judicieux). Si le coefficient du Tzolkin et la date Haab est identique, c'est considéré très chanceux pour des affaires temporelles.

Le calendrier Maya fonctionne comme des rouages. À chaque période de jours, conrespond à une période de l'année, ainsi qu'à une période de l'espace temps. Ils avait élaborés des voyances extraordinaires, comme la venue dans le nouveau monde des hommes à barbes longues, pour détruire leur peuple. Ont découverte à l'aide d'un ordinateur la lecture tridimensionel des glyphes de certaines stèles. L'analyse par cette façon amenait une tout autre ouverture sur la cosmovision Maya. Hors la dévination Maya ne s'arrêtait pas à la venue des Espagnols, mais allaient jusqu'en l'an 2012 de notre ère ! Est-ce le début d'une nouvelle ère, du retour des Mayas ?, la chute des civilisations inpérialistes ? Ou des nations dominantes ? Est-ce la fin du pouvoir des peuples oprimants sur les peulpes oprimés ? Les dictateurs ? Et même en combination avec les retours causés à Dame Nature ? Que nous réserve le prohètie Maya !

Les Mayas croyaient en l'influence du cosmos comme activateur de l’esprit humain. Grâce à leurs observations astronomiques et à leurs connaissances mathématiques, ils ont développé un système de calendriers très complexes pour marquer le temps. Ils forment des cycles récurrents basés sur le cosmos et qui s’engrènent comme les rouages d'une montre. Le cycle actuel aurait commencé en 3114 avant J. C. Ce qui serait pour le point de départ de la vie humanine et prendrait fin en l’an 2012 de notre ère. Cette année sera alors un moment de grande transition et de transformation. Les calendriers les plus connus de nos jours sont - le Tzolkin ou calendrier sacré basé sur un cycle de 260 jours. Cycle qui nous convient bien puisque c'est celui de la gestation humaine, influence de la lune. Il induit un recommencement, une évolution, une maturité et une naissance vers un nouveau cycle de vie. - le Haab basé sur un cycle solaire de 365 jours comme notre calendrier Grégorien. Le Tzolkin associe les nombres de 1 à 13 avec une séquence de 20 signes appelés glyphes qui s'entremêlent et se répètent sans cesse. (un cycle de 20 jours combiné avec un cycle de 13 jours) Le Haab se compose de 18 mois de 20 jours et d’un mois de 5 jours.

2012 est une date importante dans l’histoire humaine. Elle marque la fin d’un cycle de 5 125 ans et d’un cycle de 13 ans. Le grand spécialiste américain de l’astrologie Maya, Bruce Scofield, pense que d’après les inscriptions mayas trouvées sur les stèles, le début du cycle de 5 125 ans dans lequel nous vivons aujourd’hui se situerait le 11 août 3114 avant J.C. Ce qui correspond à la date du calendrier Julien 584.283. Cette corrélation a été connue grâce à 3 chercheurs : Goodman, Martinez et Thompson (GMT). Nous sommes également dans un cycle de 13 ans qui a débuté le 21 décembre 1999.

Ces deux cycles prendront fin le 21 décembre 2012. Cette date marquera l’entrée de l’humanité dans une ère nouvelle, dans une autre dimension qui nous demande une transformation personnelle si nous voulons suivre le mouvement. Selon le calendrier maya, le premier de l'an 5,125 corespond au 21 janvier 2011 (selon le calendrier Grégorien). Pour les Mayas, nous sommes déja à vivre la prophetie 2012 puisque que la prophetie se réfèrait à l'an 5,125 de leur calendrier Maya et non  le notre le Grégorien.

Selon le Grand Livre des Kaqchikel Maya, lorsque la pratique des 7 vertus son rompus, un voile de fumé éloigne l’être humain de la lumière du Gran Curazon del Cielo. L’homme est alors vulnérable à la malchance, la maladie, les mauvais sorts causés par ses confrères (pensées négatives, etc). Les cérémonies et la bonne pratique des vertus ont un effet protecteur contre les actions et pensées négatives du reste du monde.

Lors de la naissance d’un enfant, le sacerdoté maya (Shaman) est invité par les parents à ce que celui-ci dévoile les caractéristiques du nahual de l’enfant, d’êtres informer de son futur, ses forces et faiblesses régis par son nahual. Les parents pourront plus facilement orienter l’éducation de l’enfant à partir des caractéristiques du nahual.

Les mayas utilisaient le calendrier maya pour la gestion de la conception des enfants. Ils pouvaient gérer le control des naissances soit à partir de plantes médicinales naturellement anti conceptives et l’aide du calendrier maya pour favoriser un nahual en  particulier. Si la nation avait besoin de nouveaux shamans, de bons agriculteurs, de guérisseurs ou de génies. A l’aide du sacerdoté maya,  les parents pouvaient provoquer l’esprit nahual correspondant à l’attente de ceux-ci. Soit qu’en sachant que le nahual est déterminé par le jour de conception et de naissance, ils pouvaient concevoir des enfants de façon contrôlés ou même à la demande sous une certaine forme. Ainsi que certaines naissances pouvaient êtres sous le control du roi. Que l’on y croit ou non à ces avancés, le génie maya est indéniable, des supers ’’Génies’’ ont conçus et inventés, sans grand outil, et ni même avec la roue, d’énormes édifices taillés et orientés avec précision selon les pléiades des étoiles..


Source : Traduction du livre ‘’EL TZOLKIN’’ et ''Anales de Los Kaqchiqeles'', Fondation Rigoberta Manchu.

Participer au voyage sur ce thème: VOYAGE INITIATIQUE EN TERRE MAYA, pour vivre une expérience inédite chez les Mayas.

*Voir la description du Nahual Ajmaq

www.aventurestropicales.com

INDEX